PASSION TATOUAGES

J’ai plein de passions : les donuts, les fringues, mon téléphone, les séries, mon chat, dormir. Et la liste est encore longue. Mais depuis quelques années ce que j’aime bien beaucoup et qui me fait très envie au moins une fois par jour, ce sont les tatouages. Je ne sais pas à quand remonte cette envie, mais je sais depuis longtemps déjà que des tatouages et bah j’en aurai. Petite, ou plutôt ado, j’adorais m’appliquer les tatouages fournis dans Star Club ou Salut. Des copies des tatouages de mes idoles. D’ailleurs à l’âge de 13-14 ans je voulais absolument avoir le même tatouage que Britney Spears, une petite fée en bas du dos (quand on y pense c’est pas super jojo, voir kitsch) ou un dauphin à la cheville (ouais encore plus kitsch). Mais heureusement pour moi, j’ai vite oublié ces idées.

J’ai fait mon premier tatouage assez tard finalement. Il m’a été offert pour mes 26 ans et je l’adore! Il représente un attrape rêves. Ouais je croyais être originale à la base mais en fait maintenant j’en vois partout. M’en fout le mien est unique. Il est assez grand et gros pour un premier tatouage puisqu’il s’étale sur une bonne partie de mon flanc droit. J’ai douillé un peu quand même. J’avoue même qu’en sortant du salon j’ai dit que plus jamais je ne voulais me faire tatouer, qu’il fallait être complètement maso pour s’en faire partout. Et je pense que ma mère aurait aimé que je m’arrête à ce tatouage (elle ne comprend pas cette envie d’avoir des dessins partout sur le corps) mais moi pas. Trois ans après mon premier tatouage l’envie d’un deuxième est née. Et quelle meilleure occasion que mon voyage à New York, cette ville que j’aime tant. Alors je n’ai pas fait un tatouage en rapport avec la ville, je voulais juste me faire tatouer là-bas et me dire que c’est dans ma ville de coeur que j’ai été tatouée à chaque fois que je le regarde – j’aimerais d’ailleurs pouvoir me faire tatouer à chaque voyage. On dit que les tatouages ont une signification, on va plutôt dire que pour moi ils sont liés à un souvenir, à des envies mais qu’ils ne veulent pas forcément dire quelque chose. Ce deuxième tatouage représente le signe Verseau, mon signe astrologique donc. Il est tout simple mais fin et discret.

La discrétion. Ne pas le voir tous les jours, tout le temps. Mes deux premiers tatouages sont donc faits à des endroits stratégiques afin que je ne m’en lasse pas et que ce ne soit pas trop voyant, au travail notamment. J’ai pourtant pour projet, ou plutôt grande envie qui ne se réalisera sûrement pas, de me faire une jolie manchette. Quelque chose de moins discret mais dont j’ai peur de me lasser. Alors je réfléchis. Peut-être que pour le troisième tatouage je devrais réfléchir à quelque chose de plus petit. Je repars aux États-Unis très prochainement pour Coachella et je me demande si ce ne serait pas une autre bonne occasion, ou excuse, pour en refaire un petit troisième…

Laboodeuse
Laboodeuse

Find me on: Web | Twitter | Facebook

4 Commentaires

  1. Sharlay
    6 mars 2017 / 10 h 47 min

    En tant que fan de Britney, on a tous eu cette envie de fée je crois. Personnellement, je l’ai réalisée il y a 6 ans mais en différente (je suis pas fan du copié/collé, ça reste personnel et on a pas tous les mêmes goûts).
    Je pense que chaque tatouage devient plus ou moins « démodé » avec le temps. Actuellement les tatouages du style de ton dreamcatcher est très tendance, on ne voit que ça, mais d’ici quelques années, un nouveau style verra le jour.
    Mais je n’aime pas voir les tatouages comme effet de mode mais comme quelque chose qui te tient spécialement à coeur, assez pour le porter le restant de tes jours.
    Ce qui est sur c’est que dès l’instant où on en fait, je pense que la folie tattoo nous emporte forcément !

    • 8 mars 2017 / 9 h 02 min

      Je ne sais pas si c’est un effet de mode. Chacun ses goûts effectivement. En fait la petite fée me paraît tellement loin maintenant et puis l’emplacement tellement 90’s lol. J’aurais peut-être pu en faire une différente mais les envies changent. Et c’est ce qui s’est passé pour mon tatouage. On ne fait de toute façon pas un tatouage parce que le motif est à la mode, on le fait par envie, par ce qu’il représente. J’espère l’avoir bien fait comprendre dans ce que j’ai écrit. Ce n’était pas péjoratif.

    • 9 mars 2017 / 9 h 33 min

      Ah ah, ça nous fait retourner 17 ans en arrière tout ça. Bises et belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?