MON EXPÉRIENCE COACHELLA

C-O-A-C-H-E-L-L-A !

Il y a un an avec mon amie Lucile nous étions sur le rooftop de la Cité de la mode au Nüba pour un concert. Et je ne sais trop comment, on s’est dit que 2017 serait l’année où nous irions à Coachella. Des années que je rêvais d’y aller. Être dans le désert à danser comme une folle. Deux mois après cette discussion nous prenions nos billets (pratique puisqu’il est possible de payer en 7 fois) et commençions nos économies pour le reste du voyage. Le 20 avril on débarquait à Palm Srpings complètement crevées mais tellement heureuses d’être là.

DANSER DANS LE DÉSERT

Malgré la fatigue, nous étions prêtes à faire la fête avec les 125 000 autres personnes attendues. 125 000 petites fourmis au milieu du désert. L’arrivée sur les lieux du festival est impressionnante tant par les tentes et voitures qu’on aperçoit depuis le shuttle que par le nombre de personnes qui se dirigent vers l’entrée du festival. Après plusieurs contrôles on est direct dans l’ambiance avec la célèbre grande roue qui nous accueille. C’était presque irréel d’être ici. On en entend parler tous les ans, on voit les photos des stars dans les magazines mais jamais on se dit qu’on y sera un jour. Le premier jour était donc pour nous le jour où nous réalisions où nous étions mais également que ça allait être très fatigant. Déjà à cause de la chaleur. Il faisait plus de 38 degrés l’après-midi dans le désert (impossible de venir sans bouteille d’eau) mais aussi à cause des gens. Coachella ça bouge, les gens bougent tout le temps, c’est épuisant. Résumé de ces 3 jours dans un décor improbable.

JOUR 1

Le premier jour nous a donc permis de prendre nos marques, de repérer les scènes, les stands, les points de ravitaillement en eau (qu’on n’a pas vu tout de suite tout de suite à vrai dire) et se mettre dans l’ambiance. Il y avait 8 scènes réparties sur je ne sais combien de mètres, kilomètres je ne sais pas en vrai. Et quand le concert que tu veux voir est à l’autre bout du festival bah tu galères un peu. Les gens partent dans tous les sens, ne restent jamais bien longtemps à une même scène et c’est parfois un peu relou. Mais c’est Coachella alors on s’y est vite fait – même si je râlais tous les jours. Ce premier jour était donc un jour de repérage et on n’a assisté qu’à peu de concerts ( Glass Animals de loin,  Travis Scoot, Mac Miller, BANKS…) On s’est beaucoup promené, fait des photos, la grande roue. On n’est pas rentrées super tard mais après 24h sans dormir la veille ou si peu, on n’a pas fait long feu.

JOUR 2

Nous sommes arrivées un peu plus tard que la veille et on a bien fait vu la chaleur (heureusement j’avais une tenue légère et confortable que j’ai posté la semaine dernière ici). Par contre plus le week-end avançait plus il semblait y avoir du monde. La première chose qu’on fait c’est MANGER avant d’aller faire un tour au shop H&M. Ils ont fait un corner juste génial où on danse, on se fait prendre en photos et où on peut remplir nos gourdes et bouteilles (et où évidemment on peut acheter la collection H&MCoachella). Nous avons assisté aux lives de GRYFFIN, Tory Lanez, Schoolboy Q, Future, Martin Garrix, Bastille mais surtout DJ Snake (le show que j’ai préféré je crois) et Lady Gaga (on a espéré une surprise de Beyoncé jusqu’au bout mais rien). C’était une journée plutôt folle mais positivement.

JOUR 3

Après deux jours de festival on commençait à s’habituer? Tout devenait normal. Pourtant j’avais pas envie que ça s’arrête. On a donc bien profité de cette dernière journée. J’ai découvert quelques artistes vraiment chouettes. On a commencé les shows assez follement avec Lil Uzi Vert qui à notre arrivée était en train de se jeter dans la foule. Le mec était complètement fou (certains ont vu leurs téléphones jetés dans la foule par le chanteur…) On a ensuite été écouter NAO (très belle découverte) avant d’aller au stand HP et Amex faire de superbes vidéos. Tout est fait pour qu’on se sente un peu spécial lors du festival. C’était plutôt plaisant de danser devant les caméra et de se sentir star d’un jour. On a ensuite enchaîné les concerts jusqu’à la fin : Tove Lo, Kehlani, Lorde, Justice rapidement, Dj Khaled et enfin Kendrick Lamar qui est juste génial sur scène. J’ai du mal à m’en remettre tellement il a mis le feu!

À REFAIRE

J’ai donc adoré mon expérience Coachella même si j’aurais aimé en profiter un peu plus et être peut-être plus organisée pour tout voir. Je suis certaine d’avoir loupé des artistes formidables. Mais ce n’est que partie remise. Je suis déjà prête à repartir (bah oui Beyoncé s’y produit l’année prochaine normalement).

MES CONSEILS POUR COACHELLA

  • Les places sont mises en vente plusieurs mois à l’avance. En juin. Les artistes ne sont pas connus à l’avance.
  • Le week-end 1 est celui où le plus de guests et célébrités font le déplacement.  C’est aussi le plus dur à se procurer.
  • Il est possible de choisir le paiement en 7 fois. Ça nous a bien aidé.
  • Il fait très chaud dans le désert. Pensez à acheter une gourde ou à avoir une bouteille tout le long.
  • Il y a aussi du vent dans le désert. Pensez à prendre un foulard et de quoi vous couvrir le soir.
  • Si vous voulez être devant la scène arrivez bien en avance ou alors n’hésitez pas à vous faufiler. On pense à tort que c’est blindé quand les concerts sont sous des tentes mais c’est faux. Il y a toujours de l’espace en avançant un peu.
  • Allez voir les petits artistes, ce sont souvent les plus belles découvertes.
  • Prenez des chaussures confortables. C’est bien beau les sandales et les talons mais vous ne profiterez pas si vous avez mal au pieds. Même à plat c’est dur!
  • Garez votre voiture en dehors du festival et allez prendre un shuttle (le pass s’achète en même temps que la place). C’est super pratique et pas trop d’embouteillage sauf en jour 3 où nous avons attendu notre shuttle un petit moment dans le froid. Mais c’est tout de même moins long que d’essayer de récupérer la voiture au parking.
  • Profitez des activités proposées sur place elles valent le coup et elles vous gardent au frais.
  • Enjoy tout simplement!

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *