MES FAVORIS – FÉVRIER 2019

Le mois dernier j’ai soufflé mes 32 bougies. Pas de grosse fiesta organisée, cette année c’était très calme. Et puis 32 ans ce n’est pas vraiment un âge à célébrer. Bien qu’il ne faille pas de raison spéciale pour faire la fête, j’ai préféré rester tranquille cette année. Ca ne m’a pas empêché de profiter de ce joli mois ensoleillé qui a été une nouvelle fois bien rempli.

Beauté

A Noël dernier j’ai reçu l’épilateur à lumière pulsée de Philips. Je deviens de plus en plus flemmarde et je n’ai plus envie de passer le rasoir tous les deux jours pour pouvoir être à l’aise en jupe. Alors ce cadeau était le bienvenu. Voilà maintenant deux mois que je l’utilise (j’en suis à ma cinquième séance) et je commence à voir les résultats.

J’ai fait une séance toutes les deux semaines comme préconisé dans le mode d’emploi. Ca se fait très rapidement, environ 10 minutes par demi jambe, et sans douleur. Par contre le flash que produit l’appareil est assez violent. Je préfère détourner le regard à chaque fois que je le déclenche sinon c’est migraine assurée. A ce stade, la repousse sur les jambes est plus lente et même sur certains endroits pas de repousse du tout. Ca fonctionne encore mieux sur les aisselles ou en deux séances plus rien ou presque. Je suis on ne peut plus ravie de cet appareil.

***

Netflix

Netflix n’a pas déçu avec ses dernière sorties. Toujours innovante, la plateforme sait comment satisfaire ses utilisateurs. Et en tant que série addict, je ne pouvais pas passer àcôté de Russian Doll, LA dernière série qui cartonne. Le picth : Nadia, 36 ans, meurt encore et encore sans comprendre pourquoi elle revit sa dernière journée sans fin. Est-ce la drogue, le bâtiment dans lequel elle se trouve ? Cette série en 8 épisodes de 30 minutes est complètement addictive. J’ai regardé les 8 épisodes en une soirée et j’ai adoré.

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, vous avez probablement entendu parler du Fyre Festival. Annoncé comme le nouveau festival tendance, il devait se tenir sur une île dans les Caraïbes. Les plus grandes mannequins du moment en ont fait la promotion sur Instagram. Organisé par Billy McFarland et Ja Rule, le festival devait faire mieux que Coachella. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu et qu’on a assisté à la plus grosse arnaque de décennie. Le documentaire du même nom retrace l’histoire de ce festival qui n’a jamais vu le jour. Je l’ai trouvé très intéressant et prenant. Comment un tel fiasco a t-il pu se produire et qui est réellement Billy McFarland ?

***

Cinéma

Je suis une passionnée de l’Histoire des États-Unis et plus spécifiquement par le mouvement des droits civiques. Green Book : sur les routes du sud se place en plein dans cette période. L’Amérique toujours divisée en deux, les noirs américains subissants le racisme, particulièrement dans le sud du pays. Green Book est un film biographique sur une courte période de la vie du pianiste afro-américain Don Shirley qui a fait une tournée dans le sud accompagné par Tony Lip, son garde du corps blanc. C’est une histoire vraiment touchante et les acteurs sont géniaux. Mahershalla Ali et Vigo Mortensen sont parfaits dans les rôles principaux. Le film n’est pas trop cliché et traite le sujet de façon très juste. J’ai vraiment passé un bon moment et n’ai pas vu le temps passer.

Autre film, autre ambiance, La Favorite. Au début du XVIIIème siècle, alors que l’Angleterre et la France sont en guerre, Lady Sarah et sa cousine Abigail Hill font tout pour obtenir les faveurs de la Reine. Abigail devient la confidente de la Reine et met tout en oeuvre pour éloigner sa cousine et regagner son rang d’aristocrate. Non seulement Emma Stone est divine dans ce rôle à contre emploi (on n’a soudainement plus trop l’envie d’être copine avec elle) mais la performance d’Olivia Colman élève encore plus le niveau du film.

En inconditionnelle de Disney, je ne pouvais pas manquer Ralph 2.0. Pour être honnête, je n’ai vu Les mondes de Ralph qu’à Noël dernier grâce à une diffusion télé et j’avais adoré. Et bien ce deuxième essai est encore meilleur. Mon passage favori, et ça n’a rien de surprenant, celui regroupant l’ensemble des princesses Disney.

Le dernier film du mois et que j’ai vraiment beaucoup aimé, My Beautiful Boy, l’histoire d’un père et d’un fils qui s’aiment mais n’arrivent pas à se comprendre. Nic, 18 ans, brillant et cultivé, est accro aux drogues. Il les a toutes essayé. Son père tente par tous les moyens de le faire décrocher. Un film boulversant et magnifiquement interprété par Steve Carell et Timothée Chalamet. Si vous doutiez du talent de ces deux acteurs, ne doutez plus. On ressort du cinéma les larmes aux yeux. My Beautiful Boy est adapté des mémoires de David Sheff, le père de Nicolas.

***

LIFESTYLE

Plein de petits bonheur en ce mois de février. D’abord le soleil que j’attendais avec impatience. Le printemps est arrivé à Paris un bon mois avant l’heure. Nous ne devrions pas nous réjouir des température si agréable depuis la mi-février mais il faut avouer que le soleil fait du bien au moral.

Février c’est aussi le mois de mon anniversaire. Pour l’occasion ma mère m’a emmené déjeuner à La closerie des Lilas, là où Verlaine, Hemingway ou encore Sartre (pour ne citer qu’eux) venaient boire un verre ou un café. Nous nous sommes régalées. Des plats fins et délicats. Des portions raisonnables mais qui remplissent le ventre.

Juste après j’ai pris le train direction la Belgique avec l’amoureux. C’était son cadeau pour mes 32 ans. Nous avons visité Bruges, Anvers et Gand. En trois jours, j’ai pu avoir un bel aperçu de ce pays que je visitais pour la première fois.

Un petit plaisir improvisé : boire un verre dans un grand hôtel. Il y a des hôtels dans lesquels on n’ose pas toujours mettre les pieds. C’était le cas du Mandarin Oriental. Avec un ami nous avons décidé de franchir la porte et de nous installer au bar. Nous avons profité de ce petit moment de détente dans ce superbe cadre. Désormais on s’est promi d’oser plus souvent et de tester les bars d’autres 5 étoiles parisiens.

Et ce joli mois s’est terminé avec un escape game surprise organisé par les copains. Au courant de rien, la surprise a été totale. Des mois que je voulais refaire un escape, c’est donc chose faite. Nous avons été à Prizoners dans le centre de Paris. Probablement le meilleur escape testé jusqu’à présent. 7 salles, des décors bien réalisés, une histoire bien ficelée.

Laboodeuse
Laboodeuse

Find me on: Web | Twitter | Facebook

Partager:

2 Commentaires

  1. 23 mars 2019 / 15 h 19 min

    Un bien joli mois de février ! Un joyeux anniversaire même si février est loin maintenant ^^
    C’est vrai qu’il faut réussir à oser aller dans les bars prestigieux pour aller boire un verre, vous avez eu raison de le faire, ça fait un vraiment moment de plaisir et de détente !

    • 23 mars 2019 / 17 h 00 min

      Merci pour ton message. Même tardif ça fait très plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?