#JESUISCHARLIE OU LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

Je suis Charlie Paulette

Illustration @Paulette

Aujourd’hui je suis tristesse, aujourd’hui je n’ai pas le coeur à rire. Je n’ai pas pu travailler ou si peu car plongée dans mon fil d’actualité Twitter et sur les sites des grandes rédactions. Je n’ai cessé de penser aux victimes et leurs proches. J’ai passé une bonne partie de la journée à me demander si oui ou non je devais écrire. Je me suis dis que peut-être ce serait mal vu, que peut-être ce n’était pas une bonne chose moi qui écrit souvent sur des sujets “futiles”. Je n’ai encore jamais écrit sur des sujets aussi graves et tristes que celui-ci. Et puis je me suis dit que finalement c’était un peu mon “rôle” en tant que blogueuse d’écrire. Non je ne vais pas refaire l’actualité ou me fâcher juste écrire quelques lignes pour exprimer ma tristesse et ce sentiment d’impuissance comme beaucoup aujourd’hui. Comment en est-on arrivé là? Pourquoi?

Pour être honnête je n’adhère pas forcément à tous les dessins de Charlie Hebdo. Ils osent aller là où certains n’osent pas, chambouler, choquer même. Pourtant aujourd’hui je suis Charlie, nous sommes tous un petit peu Charlie car nous voulons être libres de penser et d’exprimer nos pensées librement.  Aujourd’hui je suis tristesse mais j’ai peur aussi. Peur qu’un jour cette liberté nous soit retirée, peur de ne plus pouvoir bloguer et dire ce que j’ai envie de dire. J’ai peur mais je suis émue et rassurée de voir à quel point les français de toutes origines, de toutes religions sont unis. Voir les gens main dans la main redonne un peu le sourire. Alors non je n’ai plus peur. Nous ne DEVONS PAS céder à la peur. Il faut vivre. Vivre pleinement. Il faut être LIBRE! J’ai envie de les remercier de n’avoir jamais cédé et  d’avoir toujours défendu la liberté d’expression. Tout ça pour nous, pour les futures générations.

Aujourd’hui #JesuisCharlie et je suis libre de m’exprimer.

La Boodeuse
La Boodeuse
Partager:

2 Commentaires

  1. 8 janvier 2015 / 21 h 57 min

    Ecrire sur ce qui s’est passé, sur nos ressentiments, etc. Ca fait du bien, d’une certaine manière… Alors moi aussi j’ai écrit, comme toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?