ET PUIS VIENNENT LES REGRETS

blog-lifestyle

La vie nous procure beaucoup de suprises, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Et c’est dans ces moments de surprises qu’on réalise que la vie est précieuse et qu’il faut savoir en profiter. J’ai tendance à beaucoup trop réfléchir, ce qui n’est pas toujours bon je te l’accorde. Je tourne et retourne les sujets 30 fois, 1000 fois dans ma tête et puis viennent les regrets.

La vie est pleine d’imprévus, trop même. On a beau avoir tout ce qu’on veut, être heureux et bien entourés, il y aura toujours ce quelque chose qui  fera réfléchir, qui fera regretter. Pourtant on nous dit souvent qu’il ne faut pas avoir de regret, que les choses arrivent pour une raison. Moi pourtant je suis pleine de regrets. Souvent trop tard. Je vais partir dans le personnel mais ça fait du bien de l’écrire. Je me dis que peut-être tu me répondras en me disant que tu ressens la même choses, que toi lecteur, tu me rassureras. Il y a un peu plus de 10 ans, j’ai perdu ma grand-mère paternelle, ma mamie d’amour. Ca a été difficile. J’ai beaucoup culpablisé à en faire des cauchemars. Je culpabilise toujours d’ailleurs. Je pensais avoir le temps de la revoir avant que la maladie ne l’emporte alors je ne suis pas descendue avec mon père et ma soeur ce week-end là car j’avais un spectacle de danse. Je regrette. Plus que tout je regrette. Je lui ai parlé souvent les dernières semaines, mais quand même. Je n’ai pas pu lui faire un dernier câlin, un dernier bisou. Je sais qu’elle ne m’en voulait pas mais moi je m’en veux. Le temps passe mais ça me travaille toujours autant même si on me dit que je ne pouvais pas savoir à ce moment là. C’est vrai mais quand même je m’en veux. 10 ans après, je m’en veux.

Et puis cette année d’autres regrets. Depuis quelques temps ma grand-mère (maternelle cette fois) perd la mémoire, elle part dans son monde. Ce n’est pas alzheimer mais ça y ressemble. C’est parfois rigolo de voir ces réactions et de l’entendre raconter des histoires farfelues mais ça fait mal aussi. Oui parce que je me dis que j’aurais dû, avant ça, passer plus de temps avec elle, aller la voir plus souvent. Oui parce que maintenant les moments qu’on partage s’effacent de sa mémoire, elle n’est plus tout à fait elle. Je crois même qu’ils ne s’y gravent pas si ce n’est que quelques secondes. D’un côté elle donne l’impression d’être plus heureuse puisqu’elle ne se rend plus compte de grand chose. C’est bizarre ce sentiment. Du coup je vais la voir dès que possible, lui montrer que je suis là, que je pense à elle même si elle ne se rend pas compte, moi ça me rassure, un peu.

Et puis il y a d’autres regrets, moins importants, mais des regrets quand même comme la confiance que j’ai pu accorder à certaines personnes, certaines actions, certaines inactions aussi. Les regrets parfois de ne pas dire le fond de ma pensée. D’être dans la retenue. J’essaye quand même de me reprendre et de voir les côtés positifs comme je l’ai écrit dans un article précédent. Mais il y a des jours où forcément la faiblesse, si c’est de la faiblesse, prend le dessus. Alors non je ne me laisse pas non plus envahir par ces regrets mais il m’arrive de m’éffondrer. Après tout, à qui ça n’arrive pas ? Dans ces moments là j’essaye de me fixer des objectifs, de les laisser les pensées positives prendre le dessus, de garder le meilleur. C’est pas toujours facile mais j’y arrive. Et puis j’ai pas mal d’oreilles attentives autour de moi, ça aide. Je crois qu’il ne faut pas s’isoler dans ces moments là. Ce serait trop dur sinon.

Alors c’était un peu 3615MYLIFE (ouais je sais expression ringarde LOL) mais je ne sais pas, j’avais besoin de le dire, de l’écrire. J’ai hésité quelques semaines avant d’oser poster cette article. Et crois moi, ça m’a fait du bien. J’espère ne pas avoir été trop soûlante (si c’est le cas je pense que les gens auront cliqué sur la petite croix) et je te remercie de m’avoir lu.

Retrouve moi sur:

Facebook – Twitter – Instagram – Pinterest – Hellocoton

You may also like

3.0

7 commentaires

  1. En parler, écrire ou n’importe quoi d’autre, c’est réagir Léa et c’est bien ! Si tu réagis, c’est que tu es humaine et vivante 😉 Alors profite de chaque instant de la vie, avec ses bonnes et moins bonnes choses que personne ne peut éviter. Une grosse bise à Nana de ma part quand tu la verras, même si elle ne sait plus qui je suis, toi, tu sauras 💋.
    Corinne

  2. Je me retrouve beaucoup dans tes mots Léa.

    J’ai perdu mes grands parents maternels en l’espace de deux ans et j’ai eu beaucoup de regrets à leur sujet.
    Depuis tout gamin, ils nous racontaient à mes cousins/cousines et à moi, leurs souvenirs d’enfance, souvent à propos de la 2nd guerre mondiale qu’ils ont vécu (Nantes était alors sous l’occupation allemande). Leurs histoires étaient toujours incroyables et j’avais les yeux comme des billes à chaque fois que je les entendaient. C’était parfois drôle comme la fois où mon grand père a défié un allemand qui lui proposait du chocolat mais plus tragique aussi quand ma grand mère a vu s’écrouler devant elle l’abri où elle se protégeait et qui a tué une trentaine de personnes…
    Quand je suis devenue adulte, je me suis jurée qu’un jour j’écrirais un livre avec toutes ces histoires, que j’essayerais d’en savoir plus, de m’intéresser davantage à leurs histoires, à leurs familles… Pas un livre pour être nécessairement publié mais pour que ces histoires ne soient pas oubliés dans notre famille. Cela me semblait vraiment important.
    Mais je me suis laissé porter par autre chose, par la vie et j’ai oublié, négligé cette idée.
    Aujourd’hui qu’ils ne sont plus là, je m’en veux. Leurs tombes ne parleront pas à leur place. J’avais quelque chose de précieux à porter de mains et je n’en ai rien fait. J’ai envie que mes neveux, nièces et peut être un jour mes enfants sachent ce que nos familles ont vécu, que la vie n’a pas toujours été facile…
    C’est parfois dur de vivre avec ça, et puis parfois on oublie. Les regrets viennent toujours mais il faut savoir continuer.

    Essayons de prendre le temps pour notre entourage, nos familles, nos amis. Il y a sans nul doute de merveilleux moments à venir pour nous tous.

    1. Merci pour ce partage. C’est très touchant et je pense qu’il n’est pas trop tard pour ton livre. Tu as sûrement leurs histoires et anecdotes en tête. Et puis il y a les photos qui aident à raconter les histoires.

  3. Waou. Cette article m’a fait monté quelques larmes… Déjà parce qu’il est très bien écrit et émouvant mais aussi et surtout parce que je m’y retrouve. J’aurai pu écrire tes 2 premiers regrets sur tes « mamies ». Mon histoire est la même est dans les moindres détails, c’est fou… 😮 J’ai perdu ma grand mère paternelle il y a 12 ans sans avoir pu lui dire au revoir, malgré sa maladie je pensais avoir encore le temps… Et ma grand mère maternelle souffre du même mal que la tienne depuis quelque temps… 🙁

    1. Mon commentaire ne s’est pas mis en entier j’ai l’impression… Je te disais que je pense que les regrets, on en a toujours malheureusement. Mais le fait de les partager comme tu le fais fait se sentir moins seul, alors merci. Merci pour ce bel article qui fait prendre conscience de beaucoup de choses et fait monter les émotion. Profite a fond de ta mamie et courage a toi!

  4. Waou. Cet article vient de me faire monter quelques larmes… Déjà parce qu’il est bien écrit et aussi et surtout parce que je m’y retrouve. J’aurai pu écrire tes 2 premiers regrets sur tes mamies. Mon histoire est la même dans les moindres détails c’est fou… 😮 J’ai perdu ma grand mère parernelle il y a 12 ans sans avoir pu lui dire au revoir. Je pensais avoir un peu de temps encore avant que la maladie be l’emporte donc je n’y suis pas allée ce weekend la… Et ma grand mère maternelle souffre du même mal que la tienne depuis quelque temps… Il faut essayer de garder le contact en lui téléphonant ou en allant la voir mais quand on est pris dans nos vies c’est pas si simple… 🙁 Les regrets, je pense qu’on en a toujours, mais il faut essayer d’aller de l’avant et de continuer à vivre avec, et pour ceux qu’on aime pour ne pas en avoir d’autres… Merci encore pour cet article qui fait prendre conscience de beaucoup de chose. Profite bien de ta mamie et courage à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *