DYREHAVEN, HAVRE DE PAIX PRÈS DE COPENHAGUE

Lors de notre séjour à Copenhague, nous avons profité d’une matinée pour nous éloigner de la ville. En effet, à seulement quelques kilomètres du centre de Copenhague se trouve le parc naturel Dyrehaven ou Jægersborg Dyrehave, ancienne réserve de chasse royale. Ce parc tout proche de la mer (on distingue d’ailleurs la Suède au loin selon les points de vues) est connu pour le nombre de cervidés que l’on peut croiser.

Rien de plus paisible qu’une promenade à Dyrehaven. Pas un bruit si ce n’est celui des oiseaux. Nous avons pris le train depuis Norreport, au centre de Copenhague, en direction de Klampenborg. Le prix du billet de train nous est revenu à 6.47€ par personne et par trajet et le voyage dure moins de 20 minutes. Super rapide donc.

En entrant dans le parc il nous a fallu marcher quelques minutes pour tomber sur les premiers daims. Nous avions vraiment peur de ne rien croiser tellement le parc est calme et presque vide à cette période de l’année. Pas de touriste, juste des locaux venus faire leur promenade ou leur jogging. A chaque petit bruit ou mouvement nous regardions autour de nous par peur d’avoir manqué les petites bêtes (surtout moi en fait). Mais une fois bien avancé dans le parc, il n’y en a pas un ni deux mais des dizaines. Des dizaines de daims mangeant tranquillement le long du chemin. Pas craintif ou si peu, ils se laissent approcher de près pour faire des photos et vidéos. Mais il ne faut pas non plus les embêter trop longuement. Ils le font d’ailleurs très biens savoir.

Un peu plus loin, près de l’ancien et magnifique pavillon  de chasse, a été construit un green de golf sur lequel plus d’une vingtaine de daims mais aussi des faons gambadent tranquillement. Les faons sont bien plus craintifs que les daims croisés plus tôt c’est pourquoi nous n’insistons pas et prenons nos photos de loin (et encore loin ici c’était près).

Cette magnifique réserve naturelle nous a permis d’observer de vraiment près ces magnifiques animaux. C’était une super expérience que je recommande chaudement lors d’un passage à Copenhague. Après le blabla place aux photos peut-être plus parlantes.

You may also like

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *