BONIFACIO

Comme tous les étés, nous nous rendons en Corse pour voir la famille de l’amoureux. C’est en Haute Corse que nous logeons, près de Saint Florent. Cette année, pour échapper à une journée de pluie, nous avons pris la voiture direction le sud. Ce n’était absolument pas prévu. Mais c’est un imprévu qui m’a mise en joie, puisque je saoûle littéralement JD depuis deux ans pour qu’on y aille. Comme nous ne restions qu’une nuit, nous avons décidé de nous concentrer sur Bonifacio et ses alentours. Après une matinée à Palombaggia, une des plus belles plages de Corse, nous avons roulé vers notre destination en passant par Porto Vecchio.

Bonifacio est probablement le village que je souhaitais le plus découvrir dans le sud. Posé au bord d’une falaise, en hauteur, face à la mer, c’est un des plus beaux endroits que j’ai vus en Corse. Difficile de ne pas tomber en amour pour Bonifacio. Pour le côté pratique, je vous conseille une bonne paire de chaussures si vous visitez la citadelle. En effet, ça grimpe énormément si vous venez depuis le port. Conseil d’amie, essayez plutôt de trouver une place dans les parkings situés un peu plus haut, à l’entrée de la citadelle. Le parking 5 est le plus éloigné mais sûrement le plus facile d’accès. Il se situe au niveau du cimétière marin qui a été notre première visite. Comme pour tous les cimetières, il faut porter une tenue décente et rester silencieux (ce qui paraît difficile pour certains touristes). En effet, des familles enterrent toujours leurs proches dans ce cimetière et viennent s’y recueillir. Je dois avoir un petit côté morbide car j’ai toujours été fascinée par les cimetières, mais celui de Bonifacio est complètement différent de ceux que j’ai visités jusque là. Pas glauque, pas triste. Nous l’avons même comparé à un petit village grec. Les tombeaux sont blancs, commes les maisons de Santorin, au loin nous avons vue sur une mer bleu ce qui rend l’endroit paisible, beau même.

Nous sommes ensuite redescendus à pieds sur le port pour prendre un verre. De là, nous avions vue sur la citadelle. La vue en contre plongée est impressionnante. Et nous réalisons à ce moment là que la remontée risque d’être fatigante. Mais pas le choix, nous remontons tranquillement, cette fois nous entrons par la porte de Gênes. Nous déambulons ensuite dans les ruelles. Ici, les locaux sont en scooters. Pas le choix. Pas de place pour les voitures, Bonifacio est en majorité piétonne. En allant vers le haut de la citadelle, vous pouvez emprunter l’escalier du Roy d’Aragon (2,50€). 187 marches qui vous feront ensuite longer la mer avec une vue, quand le ciel est dégagé, sur la Sardaigne au loin. Nous avons été fainéants sur ce coup et n’avons pas fait la promenade. Nous avons préféré nous arrêter pour dîner à U Castillé, pour terminer la journée, un petit restaurant (ils ont plusieurs salles réparties dans différents bâtiments) face à la mer. Nous n’avons malheureusement pas pu prendre le bâteau pour admirer la vue sur Bonifacio depuis la mer, mais ce n’est que partie remise. Après quelques péripéties, nous avons repris la route, sous une pluie battante, vers le nord.

Laboodeuse
Laboodeuse

Find me on: Web | Twitter | Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?